General Electric

De Wiki Energeek
Aller à : navigation, rechercher

General Electric est un conglomérat américain fondé en 1892 par la fusion d'une partie de Thomson-Houston Electric Company et d'Edison General Electric Company.

La firme possède 36 filiales dans plus de 142 pays et est une valeur symbole du New York Stock Exchange. Depuis 2005, elle était jusqu'à la crise la 2e capitalisation à Wall Street, derrière ExxonMobil mais elle reste cependant en 2014 la septième entreprise mondiale selon le Forbes Global 2000 de 2014. Son siège était à Fairfield (Connecticut), aux États-Unis et se trouve depuis juin 2016 à Boston (MA).

En 2008, GE se répartit en 5 branches : GE Energy Infrastructure, GE Technology Infrastructure, GE Capital, GE Consumer & Industrial et NBC Universal

Dans le domaine de l'énergie, elle fournit des gros équipements pour la production, le transport et la distribution d'électricité, notamment les réseaux intelligents, des centrales thermiques à base de turbines à vapeur et / ou de turbines à gaz avec les alternateurs associés, des éoliennes, des logiciels de gestion de réseaux (Smallworld). Elle est également un acteur majeur dans la désalinisation et le traitement des eaux usées.

Dans le domaine du transport, GE est un important fournisseur de réacteurs d'avions et de locomotives. GE fournit aussi des équipements médicaux aux hôpitaux. GE produit du matériel d'éclairage, des silicones et des abrasifs, ainsi que des appareils électroménagers. GE est aussi cofondateur de la chaîne de télévision NBC. La branche GE Capital fournit des services financiers aux particuliers, mais aussi aux entreprises : immobilier, leasing entre autres.

Histoire[modifier]

Les origines[modifier]

En 1889, Thomas Edison crée l'Edison General Electric Company en réunissant ses différentes activités sous une même bannière.

Pendant cette période, un nouveau concurrent émerge : The Thomson-Houston Company. Elle devient une entreprise dominante de l'innovation électrique à travers une série de fusions dirigé par Charles A. Coffin (en), un ancien fabricant de chaussures de Lynn, ville du Massachusetts.

Mais il devient de plus en plus difficile pour les deux sociétés de produire des installations électriques complètes en s'appuyant uniquement sur leurs propres brevets et technologies. En 1892, elles fusionnent pour créer la General Electric Company.

En 1893, une filiale française, nommée Compagnie Française Thomson-Houston (CFTH) est créée pour exploiter en France les brevets de Thomson-Houston Electric dans le domaine de la production et du transport de l'électricité. Elle deviendra par la suite Thomson-Brandt, puis Thomson.

En 1896, la General Electric Company est l'une des douze compagnies qui forme le Dow Jones Industrial Average. Elle est la seule à y être encore aujourd'hui.

De 1956 à 1970, General Electric devient un modèle d'organisation managériale et l'un des principaux constructeurs d'ordinateurs sur le marché mondial, prenant notamment le contrôle de Bull et d'Olivetti en Europe.

Jack Welch est directeur général de General Electric de 1981 à 2001. Il est considéré par la presse (Fortune 1999) comme un des meilleurs managers de l'histoire.

En juin 1999, General Electric rachète à Alstom son département Turbines à gaz qui travaillait jusque là sous licence GE.

La société GEMS (General Electric Medical System), implantée à Buc (Yvelines), comprend une usine de fabrication d'appareils médicaux ainsi qu'un département pour le développement de logiciels en imagerie médicale. Cette unité comptait un effectif de 2 000 personnes en 2010.

2001-2014[modifier]

Jeffrey R. Immelt succède à Jack Welch en 2001.

En 2004, NBC, chaîne de télévision contrôlée depuis 1985, est regroupée avec Vivendi Universal Entertainment, pour former le groupe NBC Universal, détenu à 80% par GE et a 20% par Vivendi.

General Electric met en place un plan de réorganisation destiné à accélérer la croissance et à développer la rentabilité du groupe. Depuis le 5 juillet 2005, la firme est passée d'une organisation en 11 divisions à une structure en 6 pôles d'activités.

En 2005, la firme annonce un investissement de 1,5 milliard USD par an dans la recherche sur l'environnement.

En mars 2009, pour la première fois depuis plusieurs décennies, GE voit passer sa cote Standard & Poor's de AAA à AA-. Pour cette raison, ses projets coûteront plus chers à financer. Par contre, elle détient à cette date environ 48 milliards USD de liquidités.

Le 18 janvier 2011, Comcast obtient le feu vert de la FCC pour le rachat de 51 % de NBC Universal, portant la part de General Electric à 49 %, Vivendi se désengageant dans le même temps.

En février 2013, General Electric revend pour 18 milliards de dollars ses 49 % restants dans NBC Universal à Comcast.

En avril 2013, General Electric annonce le rachat de Lufkin Industries, entreprise spécialisée dans les transmissions et le pompage pour l'industrie pétrolière et gazière, pour 2,98 milliards de dollars.

En janvier 2014, Thermo Fisher Scientific vend pour 1,06 milliard de dollars à General Electric des activités de cultures cellulaires, de billes magnétiques et d'altérations de gènes. Cette vente est réalisée pour avoir l'accord de la direction générale de la concurrence de la commission européenne pour le rachat de Life Technologies. Dans le même mois, General Electric acquiert une division de Cameron International, pour 550 millions de dollars.

Acquisitions de la branche énergie d'Alstom[modifier]

Entre avril et juin 2014, General Electric est en conflit avec Siemens dans l'acquisition de l'activité énergie d'Alstom. Le 24 avril 2014, les premières informations sont publiées sur le rachat partiel d'Alstom par General Electric, pour un montant de 13 milliards de dollars. Le 30 avril, le conseil d'administration d'Alstom accepte l'offre de 12,35 milliards d'euros de General Electric, pour ses activités énergétiques. General Electric confirme son offre de 16,9 milliards de dollars.

Le 5 mai, General Electric annonce son souhait d'acquérir 25 % de la filiale énergétique indienne d'Alstom pour environ 389 millions de dollars, si son offre globale réussit. Le même jour, le gouvernement français s'oppose à l'offre de General Electric, s'inquiétant des activités nucléaires, des emplois et du futur de ses activités ferroviaires, invitant General Electric à regrouper ses activités ferroviaires avec celles d'Alstom.

Le 19 juin 2014, General Electric annonce une variation de son offre initiale, sur la même valeur, mais avec davantage d'échanges d'actifs par la création d'une co-entreprise sur les activités électriques renouvelables, sur les réseaux de distributions d'énergies, sur les activités de turbines à vapeurs et sur les activités nucléaires. General Electric s'engage également à vendre son activité dans la signalisation ferroviaire à Alstom. Cette transaction donne lieu à une "rémunération brute variable exceptionnelle" de 4,45 millions d'euros pour Patrick Kron, contestée en 2014 par Arnaud Montebourg.

Le 20 juin 2014, le gouvernement français annonce soutenir dorénavant l'alliance entre Alstom et General Electric et vouloir prendre 20 % des actions d'Alstom (rachetés à Bouygues). Mais les tractations entre Bouygues et l'État semblent difficiles, les parties prenantes du dossier ne s'entendant pas sur le prix.

En janvier 2016, deux mois après cette acquisition, General Electric annonce dans cette branche la suppression de 6 500 emplois en Europe, dont 765 en France. L'information sur ces suppressions aurait été présentée aux partenaires sociaux sous le sceau de la confidentialité.

Recentrage sur les activités industrielles[modifier]

En juillet 2014, GE introduit en bourse 15 % ses activités de cartes de crédit sous le nom de Synchrony Financial pour 3 milliards de dollars.

En septembre 2014, GE vend ses activités dans l'électroménager à Electrolux pour 3,3 milliards de dollars. En juillet 2015, les autorités de la concurrence émettent un avis défavorable à cette acquisition et souhaitent remettre en question celle-ci. En décembre 2015, l'opération est abandonnée.

En octobre 2014, GE acquiert l'entreprise de location d'hélicoptère Milestone pour 1,78 milliard de dollars.

En mars 2015, General Electric vend à KKR, Varde Partners et Deutsche Bank, les activités de GE Capital en Australie et en Nouvelle-Zélande pour 6,26 milliards de dollars.

En avril 2015, General Electric annonce qu'il souhaite se séparer à terme de la majeure partie de ces activités dans la finance pour se recentrer sur ses activités industrielle, ventes qui pourraient dégager près de 90 milliards pour ses actionnaires. GE Capital gère alors 500 milliards d'actifs, et reste l'une des principales entreprises financières du pays. Au même moment, General Electric annonce la vente de ses actifs de gestion immobilières, gérant 26,5 milliards de dollars, à Blackstone et Wells Fargo. En juin 2015, General Electric vend pour 12 milliards de dollars au régime de pensions du Canada, sa filiale Antares, comprenant ses activités de capital-investissement. En août 2015, General Electric vend pour 9 milliards de dollars ses activités financières dédiées à la santé à Capital One. En septembre 2015, General Electric regroupe ses activités liées au numérique et au logiciel dans une nouvelle branche nommée GE Digital. En octobre 2015, General Electric vend à Wells Fargo ses activités de prêts pour entreprise, regroupant 3 500 salariés et plus de 30 milliards de prêts. En novembre 2015, General Electric vend pour 1,3 milliard de milliard ses activités de crédit et location en Australie et en Nouvelle-Zélande à Bain Capital.

En novembre 2015, General Electric remporte un contrat pour fournir 1 100 locomotives diesel à l'Inde contre 2,6 milliards de dollars. Dans le cadre de ce contrat, Alstom fournit 800 locomotives électriques à l'Inde pour 3 milliards de dollars. En décembre 2015, General Electric vend pour 1,19 milliard de dollars sa participation dans Hyundai Capital à Hyundai, actionnaire du reste du capital, et à Taiwan's Fubon Group.

En janvier 2016, General Electric annonce la suppression de 6 500 emplois dans sa branche énergie dont 765 postes en France. Le même mois, après l'échec de la vente de sa division électroménager à Electrolux, General Electric annonce la vente de cette même division à Haier pour 5,4 milliards de dollars en liquidité. Toujours le même mois, General Electric annonce le déplacement de son siège social à Boston.

En février 2016, General Electric vend ses activités financières en Inde à des fonds d'investissements pour 400 millions de dollars.

En mars 2016, General Electric vend un ensemble de prêts autour du secteur hôtelier de 1,4 milliard de dollars à Western Alliance Bancorporation, ainsi qu'un autre ensemble de 300 millions de dollars autour de hôtellerie et de la restauration au Canada à un acheteur inconnu. Le même mois, General Electric vend sa filiale dans la gestion d'actif à State Street pour 262 millions de dollars.

En avril 2016, General Electric vend pour 290 millions de dollars, une participation de 87,2 % dans BHP, regroupant ses activités bancaires en Pologne à la banque Alior.

En mai 2016, General Electric acquiert Doosan Engineering and Construction, filiale de construction d'éléments de centrales électriques de Doosan, pour 250 millions de dollars.

En octobre 2016, General Electric annonce l'acquisition pour 1,65 milliard de dollars de LM Wind Power, une entreprise danoise qui est l'un de ses principaux fournisseurs de pales éoliennes.

Le même mois, General Electric annonce la fusion de son activité spécialisée dans les équipements para-pétroliers avec Baker Hughes, spécialisée dans ce domaine. Créant une nouvelle entité, avec un chiffre d'affaires de 32 milliards de dollars, reprenant le nom de Baker Hughes mais détenue à 62,5 % par General Electric, le restant étant pour les actionnaires initiaux de Baker Hughes. En contre-partie, General Electric versa 7,4 milliards de dollars aux actionnaires de Baker Hughes. Le Baker Hughes aurait pour siège en même temps Houston et Londres. En novembre 2016, General Electric annonce l'acquisition de ServiceMax, une entreprise de logiciel en ligne en ingénierie et en gestion, pour 915 millions de dollars. En février 2017, General Electric annonce la vente de sa participation de 43 % dans Hyundai Card pour environ 500 millions de dollars.

Activités[modifier]

General Electric Company est un groupe diversifié organisé autour de 6 pôles d'activités :

  • prestations de services financiers (33,7 % du CA total) : destinées aux entreprises (57,1 % du CA des prestations de services financiers : affacturage, crédit-bail, gestion de flottes automobiles, financement d'équipements industriels, etc.) et aux particuliers (42,9 % du CA des prestations de services financiers : crédit à la consommation, crédit automobile, crédit immobilier, etc.) ;
  • fabrication d'équipements d'infrastructures (33,4 % du CA total) : moteurs d'avions, locomotives, turbines à gaz, équipements pétroliers et gaziers, centrales clés en main, etc. ;
  • fabrication de biens d'équipements domestiques et industriels (10 % du CA total) : appareils électroménagers, produits d'éclairage, équipements électriques et de contrôle basse tension, détecteurs, alarmes, systèmes de contrôle d'accès, caméras, automates programmables, capteurs de gaz, de température et de pression, etc. ;
  • fabrication d'équipements médicaux (9,9 % du CA total) : systèmes d'imagerie, de navigation chirurgicale, de monitorage et de diagnostic moléculaire, etc. ;
  • diffusion de chaînes TV (8,9 % du CA total ; NBC Universal). En outre, le groupe développe des activités d'édition et de distribution de cassettes vidéo et de DVD ; cette filiale est cédée à Comcast en 2011 et 2013.
  • autres (4,1 % du CA total).

50,1 % du CA est réalisé à l'international.

GE Energy Infrastructure[modifier]

GE Energy Infrastructure est un ensemble de sociétés (réparties dans 3 grands pôles : GE Power and Water, GE Energy Services, GE Oil and Gas) spécialisées dans les services et les solutions de financement dans la recherche, l'exploitation et la mise en œuvre des ressources naturelles telles que le vent, l'énergie solaire, le gaz, le pétrole et l'eau.

Principales activités :

  • GE Power
    • énergies renouvelables tels que panneaux solaires et turbines pour éoliennes, barrages hydrauliques et biogaz (GE Energy) ;
    • production d'électricité et fournisseurs d'équipements et technologies associés (GE Energy) ;
    • traitement de l'eau, y compris le dessalement (GE Water & Process Technologies).
  • GE Oil and Gas
    • équipements et services pour l'industrie du pétrole et du gaz naturel (GE Oil and Gas) ;
  • GE Energy Services
    • fourniture de services, conseils et personnel pour les entreprises liées au domaine de l'énergie (GE Energy Services)

GE Technology Infrastructure[modifier]

GE Technology Infrastructure est un ensemble de sociétés (réparties dans quatre grands pôles : GE Aviation, GE Transportation, GE Healthcare, GE Enterprise Solutions) développant et offrant partout dans le monde des produits et des services dans les domaines de la santé, des transports et des hautes technologies.

Principales activités :

  • GE Aviation
    • moteurs pour l'aviation civile et militaire ;
    • location et financement d'avions commerciaux ;
  • GE Enterprise Solutions
    • Intelligent Platforms
    • Sensing & Inspection Technologies
  • GE Healthcare
    • imagerie médicale : échographie, mammographie, radiographie, scanographie, cardiologie et vasculaire interventionnels, IRM, imagerie moléculaire, mobiles chirurgicaux, et ostéodensitométrie ;
    • produits de contraste (radiologie et IRM), de fluorescence (urologie) et radiopharmaceutiques.
    • systèmes cliniques : monitorage et ventilation, cardiologie, mère et enfant.
    • technologies de l'information ;
    • systèmes et réactifs pour la recherche sur les maladies, l’identification de nouvelles molécules et la fabrication de médicaments ;
    • services : conseil, formations cliniques et techniques, maintenance et financement.
  • GE Transportation
    • Locomotives, fret et passagers
    • Signalisation, solutions de communication et infrastructures pour le marché ferroviaire
    • Maintenance et services pour le marché ferroviaire
    • Moteurs marins et systèmes d’entrainement électrique pour l’industrie minière
    • Transmissions et générateurs pour les éoliennes

GE Capital[modifier]

GE Capital offre une gamme variée de solutions financières et de services associés aux entreprises et aux consommateurs. Ces solutions incluent les prêts commerciaux, les contrats de location, la gestion des biens d’équipement, les financements et investissements immobiliers, les assurances, les cartes de crédit, certains crédits personnels à la consommation ainsi que d’autres services financiers.

Principales activités :

  • GE Commercial Aviation Services (GECAS)
    • solutions de financement, de prêt et de gestion dans l'aviation commerciale.
  • GE Commercial Finance
    • GE Capital Solutions : gestion de flotte automobile, financement des entreprises et des stocks.
    • GE Real Estate : investissement et financement dans le domaine de l'immobilier d'entreprise.
    • GE Corporate Financial Services : financement et prêts aux entreprises, expertise et conseils (consolidation de dettes, acquisition, restructuration...)
  • GE Energy Financial Services
    • solutions de financement, de services et de gestion pour les entreprises du domaine de l'énergie.
  • GE Money
    • solutions de financement pour les particuliers.

GE Consumer & Industrial[modifier]

GE Consumer & Industrial offre une large de gamme de produits industriels et de services dans le monde.

Principales activités :

  • produits et solutions d'éclairage ;
  • equipements électriques et de contrôle basse tension ;
  • systèmes d'automatisme et de contrôle commande ;
  • matériels de contrôle non destructif ;
  • systèmes de sécurité, de protection et de détection de drogues et d'explosifs ;
  • capteurs et instruments de mesure ;
  • appareils électroménagers ;
  • location et services aux flottes de semi-remorques et tracteurs routiers ;
  • location de wagons de marchandises.

La marque[modifier]

La valeur de la General Electric s'élevait en 2013 à 46,947 milliards de dollars US, ce qui la plaçait au sixième rang des entreprises les plus estimées au monde.

La valeur de la marque est renforcée par la propriété du nom de domaine ge.com. Le domaine a été déposé le 5 août 1986, il est un des noms de domaines les plus anciens. General Electric est une des rares sociétés mondiales qui possèdent ses initiales à 2 lettres comme adresse internet. La marque est également valorisée par le fait que GE correspond au code de l'action à la Bourse de New York ticker symbol.

L'écrivain de science-fiction Kurt Vonnegut a travaillé comme chargé de relations publiques chez GE ; son roman Le Pianiste déchaîné (1952) est inspiré par cette expérience personnelle.

Sources[modifier]